"A mes yeux, la courbe est vivante"
(visite par le menu en haut à droite)

16 000 visites sur ce site en 2018 

  • © Adagp, Paris, 2018

"Pour bon nombre d'artistes, l'étude du mouvement est un vrai sujet, récurrent et incontournable. Gaël Rouxeville, lui, ne l'aborde pas dans l'intention de le reproduire, il s'y glisse, occupant tous ses plis et toutes ses courbes. Il se plie s'étire, se fond dans la matière.

Alors à les regarder, ses sculptures aussi abstraites soient-elles, dissimulent sous la perfection de leurs patines une intensité, une sensualité; les palpitations laissées par son corps..."

Claudine Dufour-Meurisse